Tous les articles

Après les propositions de nouveaux sports par le C.O. de Paris 2024, le CNOSF annonce le lancement de sa propre chaîne TV

Spread the love

Ce jeudi 21 février, le comité d’organisation de Paris 2024 a proposé au Comité International Olympique l’intégration de nouveaux sports pour les olympiades parisiennes : le skate-board, le surf, l’escalade et le break-dance. Ces propositions d’épreuves interviennent dans la continuité des nouveaux sports présents aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 de Buenos-Aires (break-dance, skate-board et escalade) ainsi que lors des prochains J.O de Tokyo 2020 qui intègrent déjà le skate-board, l’escalade et le surf. Le CIO examinera ces propositions fin mars, et suite à une période d’observation durant les Jeux de 2020 à Tokyo, finalisera ou non l’intégration de ces sports aux jeux de Paris. L’introduction de ces sports urbains traduit le désir pour le C.O de moderniser certaines de ses épreuves et ainsi de séduire une population plus jeune.

Après cette annonce, l’IFOP a mené pour Paris 2024 une étude afin de connaître l’opinion des français sur l’intégration de ces sports, ainsi que sur l’apparition d’épreuves connectées entre le public et les athlètes. S’agissant des nouveaux sports proposés, 79% des français auraient une opinion positive quant à leur entrée aux J.O 2024, un chiffre qui grimpe jusqu’à 89% chez les jeunes de 15 à 25 ans.  L’expérience connectée et virtuelle semble également recevoir un avis positif avec 77% des français favorables et 85% chez les jeunes. (Retrouvez les résultats complets du sondage ici).

Dans le même sens, le CNOSF a annoncé, en association avec Media365, la création de sa future chaîne de télévision consacrée aux sports olympiques. L’objectif est de populariser certains sports qui souffrent d’une visibilité trop faible pour être connus du grand public. Ainsi, le CNOSF assurera la promotion des disciplines des 107 fédérations qui lui sont affiliées en proposant les images de ces sports aux médias qui pourront les diffuser sur leurs plateformes digitales. Selon Denis Masseglia, président du CNOSF, « indépendamment de toute considération d’audience […] il s’agit d’un projet au service de tous les sports, […] le CNOSF se donne ainsi les moyens de promouvoir ses actions ainsi que celles de ses membres ».

Catégories

Agenda