Tous les articles

Sport et réseaux sociaux : le nouveau match Snapchat – TikTok

Spread the love

Le développement planétaire des réseaux sociaux, à la fin des années 2000, a ouvert pour toute entité la possibilité de faire connaître sa marque à l’échelle mondiale, et les équipes sportives n’ont pas fait exception à la règle, bien au contraire. Avec des communautés de plusieurs millions de fans sur Facebook, Instagram ou Twitter, et des derniers nés SnapChat et TikTok, le Sport est l’un des secteurs qui a su le mieux tirer profit de l’engouement pour les réseaux sociaux.

Au niveau mondial, les trois pages les plus populaires sur Facebook (le réseau social numéro un aux 2,32 milliards d’utilisateurs mensuels et 1,52 milliards d’utilisateurs quotidien) sont liées au football puisque le compte le plus suivi est celui de Cristiano Ronaldo (122 millions de fans), talonné par ceux du Real Madrid (109 millions) et du FC Barcelone (102 millions). Egalement, deux des trois des pages françaises les plus populaires sur Facebook sont consacrées au football : si la page la plus suivie est celle du DJ David Guetta (51 millions), les deux autres places du podium sont trustées par le PSG (37 millions) et Karim Benzema (22 millions).

Très tôt, les clubs de Ligue 1 les plus importants ont rejoint les communautés Facebook (2007 pour l’OM, 2009 le PSG, 2010 l’OL, et 2011 l’A.S. Monaco) et Twitter (2009 pour les trois premiers et 2012 pour l’ASM) pour développer leur image en France et principalement à l’étranger, en proposant des contenus exclusifs pour faire exister un lien supplémentaire avec leurs fans. Sur ces deux réseaux, les plus utilisés par les clubs en termes de publications, les clubs postent principalement des contenus sportifs au sens strict (calendrier, résultats, buts, meilleures actions), ainsi que des publications marketing (partenariats) et commerciales (boutique du club, maillots, places pour les matchs).

 

Afin de renforcer ce lien club-supporter et toucher de nouveaux fans, les clubs se sont aussi déployés sur d’autres réseaux sociaux, à l’exemple de Snapchat et plus récemment du nouveau phénomène chinois TikTok.  Principalement utilisés par des adolescents et des individus de 18 à 24 ans (en 2016, 46% des individus qui utilisaient Snapchat se situaient dans cette tranche d’âge), les jeunes sont les nouveaux cœurs de cible des clubs afin de fidéliser les supporters dès le plus jeune âge.

S’agissant de Snapchat, la majorité des clubs de Ligue 1 ont rejoint ce réseau lors de son expansion à partir de 2014 (l’OM et le PSG en 2015, l’OL en 2016 et l’A.S. Monaco en 2014). Plusieurs fonctionnalités sont alors offertes aux fans : en plus des stories « Discover » (qui promeut la vie au sein du club et des interviews insolites de joueurs), l’application propose à de nombreuses reprises des filtres photos personnalisables à l’effigie de chaque club « certifié » présent sur Snapchat lors des week-ends de matchs. Ces filtres, réutilisés pour d’autres matchs, ont évolués et mis en avant une réalité virtuelle où l’utilisateur peut, pour l’un d’entre eux, se prendre en selfie au sein du stade de son équipe ou bien jongler avec un ballon.

Plusieurs clubs, à l’image de l’OM, offrent également aux fans, la possibilité de sélectionner leurs meilleures vidéos pour les y insérer dans la story officielle du club, via un Snapcode utilisable le jour du match et affiché sur l’écran géant du stade.

Cependant, si les clubs de Ligue 1 postent quotidiennement des stories sur Snapchat et proposent régulièrement des filtres sous formes de réalité virtuelles, plusieurs d’entre eux ont réduit leur activité sur l’application (OGC Nice) jusqu’à supprimer leur compte (Toulouse F.C.). L’A.S. Monaco, qui a pris part à la campagne du filtre personnalisable lors de son épopée en Ligue des Champions en 2017, a lui aussi délaissé l’application au fantôme, et a rejoint les rangs de TikTok en mars dernier.

  • Ci-dessous, la liste complète de l’activité des équipes de Ligue 1 sur Snapchat

 

 

 

 

 

 

 

Lancée en 2016 en Chine, TikTok permet le partage de courts clips personnalisables et est devenue l’application qui a connu l’an dernier la plus forte croissance tous pays confondus : au cours du premier trimestre de l’année 2018, elle était l’application mobile la plus téléchargée au niveau mondial, lui permettant de franchir en juin 2018, les 150 millions d’utilisateurs actifs quotidiens (pour 500 millions d’utilisateurs actifs mensuellement). Son développement mondial a incité certains clubs de foot à créer leur propre page pour toucher une communauté encore plus jeune que celle de Snapchat, et ainsi s’adapter à de nouveaux types de contenus. Début 2019, ce sont l’Olympique de Marseille et l’A.S. Monaco qui ont rejoint le réseau TikTok, déjà utilisé par d’autres équipes européennes depuis quelques mois (le Bayern Munich, le Borussia Dortmund et l’Inter Milan).

S’agissant des publications présentes sur cette application, leurs contenus sont différents de ce postés par ces mêmes clubs sur Facebook ou Twitter. Les vidéos, publiées sous formes de clips musicaux, se focalisent essentiellement sur la vie des joueurs avant les matchs, pendant leurs entraînements ou même hors de leur vie professionnelle (semblables aux vidéos publiées sur les comptes privés des joueurs). En substitution aux publications « classiques » sur Facebook, à savoir le calendrier, les résultats et les résumés des matchs, les clubs adaptent désormais un contenu destiné à un jeune public qui s’intéresse aujourd’hui davantage au train de vie des joueurs qu’aux résultats sportifs.

Catégories

Agenda