Tous les articles

Manque de régénération des téléspectateurs de Rugby

Ce samedi 15 juin à 21h au Stade de France, lors de l’affiche rugby la plus attendue de la saison dans l’hexagone, Toulouse a remporté son vingtième bouclier de Brennus en finale du Top 14, face à Clermont-Ferrand, sur le score de 24 à 18. Si l’audience 4+ de la finale, diffusée sur France 2, ne connaît pas de véritable évolution depuis 2009, les deux dernières éditions sont cependant les plus faibles en nombre de téléspectateurs (3 081 000 téléspectateurs en 2018 et 3 210 000 cette année). La finale de 2017, qui a rassemblé le plus grand nombre de téléspectateurs sur les dix dernières années (3 741 000), est la seule qui a été diffusée un dimanche.

Audience de 2009 et des 5 dernières années de la Finale du Top 14  (Nombre de téléspectateurs en millions / Pda 4+)

Source : NPA Conseil, sur données Médiamétrie

Si le nombre de téléspectateurs reste relativement stable d’une année sur l’autre, la structure du public,  à l’image du tennis et de Roland-Garros, connaît un vieillissement : les 50+ en représentaient 55,5% en 2009, et 63% cette année (+7,5 points en 10 ans).

A l’inverse, la part des 35-49 a diminué de 5,2 points en 10 ans. Ainsi, si l’écart entre ces deux tranches d’âge était de 32 points en 2009, il est maintenant de 44,8 points.

Ce vieillissement du public correspond au vieillissement des pratiquants de rugby en France : entre 2012 et 2017, la part des 45+ a augmenté de 12% pour passer de 29 760 licenciés 33 270. A l’inverse, sur la même période, la part des 35-44 ans a diminué de 5%.

Part des 50+ et des 35-49 de l’audience des finales du Top 14

Source : NPA Conseil, sur données Médiamétrie

Catégories

Agenda