Tous les articles

Réseaux Sociaux & Audiences TV : vers un rajeunissement du public du Tour ?

Après plusieurs années d’ultra domination de la Team Sky sur les routes du Tour, l’édition 2019 de la Grande Boucle a connu un grand suspens jusqu’à son épilogue, ce 28 juillet sur les Champs-Elysées. Si le grand favori Team Ineos (ex-Team Sky) repart victorieux, la bataille pour la première place au classement général et les performances tricolores des héros malheureux Thibaut Pinot et Julian Alaphilippe ont permis aux audiences TV de rebondir et ont suscité une activité intense sur les réseaux sociaux.

Audience TV : 200 000 téléspectateurs de plus, grâce aux femmes notamment

Diffusée en clair sur les antennes de France Télévisions (et en payant sur Eurosport), l’édition 2019 de la Grande Boucle, a gagné près de deux points de part d’audience, offrant par ailleurs à France TV des records d’audiences depuis le début de saison tous programmes sportifs confondus.

L’épreuve a ainsi mis fin à trois années de recul, par rapport aux 32,2% de part d’audience enregistrée en 2015 En 2019, cette dernière a atteint 29,2% (vs 27,4% en 2018), et le nombre de téléspectateurs sur France TV a progressé de 200.000 par rapport à l’édition précédente, à 2,9M en moyenne.

Source : NPA Conseil, sur données Médiamétrie

L’édition 2019 a également confirmé l’intérêt croissant des femmes pour la Grande Boucle : après cinq années de hausse consécutives, elles représentaient 39,4% du public, contre 37,9% en 2015.

Source : NPA Conseil, sur données Médiamétrie

Si les plus 50 ans représentaient cette année 79,9% des téléspectateurs du Tour, les gains en parts d’audience enregistrés sur les 4-14 ans (14%, vs 13,1% en 2015) et sur les 25-34 ans, (23,2% vs 17,3% en 2015) pourraient, s’ils se confirment en 2020, contribuer au rajeunissement du public.

Source : NPA Conseil, sur données Médiamétrie

Enfin, le Tour de France a offert des records d’audiences de saison pour France TV, avec 5 étapes sur 21 qui ont rassemblé plus de 3,5M de téléspectateurs :

  • Les deux étapes pyrénéennes du 20 & 21 juillet, qui ont réuni respectivement 4,4M (39,2% de PdA) et 3,7M (33,4% de PdA) de téléspectateurs.
  • Les deux étapes alpines du 26 & 27 juillet, qui ont réuni respectivement 4,7M (44,2% de PdA) et 3,9M (32,2% de PdA) de téléspectateurs.
  • L’épreuve du 14 juillet, reliant Saint-Etienne à Brioude, qui a rassemblé 3,5M de téléspectateurs pour 30,4% de PdA.

Parmi ces quatre étapes, celles du 20, 26 et 27 juillet ont été les programmes sportifs les plus suivis sur France 2 cette saison.

En revanche, la dernière étape (28 juillet) a souffert du choix d’une arrivée tardive (après 21 heures) : avec 3,1M de téléspectateurs pour 25% de part d’audience, elle a été la moins suivie au cours des 5 dernières années.

+286 000 abonnés : les réseaux sociaux célèbrent Alaphilippe

Sur les réseaux sociaux, le cyclisme n’est pas, et de loin, la discipline qui fédère les plus larges communautés, s’agissant des équipes comme des athlètes :

  • Les comptes de la Fédération Française de Cyclisme totalisaient 136 000 abonnés à fin juin, sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube. La FFC figure à la 12ème place du classement des 40 fédérations étudiées par Sport INDEX, loin derrière les Fédérations Françaises de Football (3,4M followers), de Rugby (1,5M) et de Basket-ball (360.000).
  • De même, avant le début du Tour, Romain Bardet était le seul cycliste français à compter plus de 400.000 followers. Ses trois suivants n’atteignaient pas les 300.000 abonnés (Julian Alaphilippe, Thibaut Pinot et Warren Barguil deux fois), et le 5ème coureur le plus suivi (Tony Gallopin) ne dépassait pas les 100.000 abonnés. A titre de comparaison, certains footballeurs, tennismen, ou encore handballeurs dépassent facilement le million voire plusieurs dizaines de millions d’abonnés.

Cependant, les excellentes performances françaises lors du dernier Tour ont boosté l’intérêt pour les athlètes sur les réseaux sociaux, et plus largement pour le cyclisme en général.

Après avoir porté le maillot jaune jusqu’au Col de l’Iseran, et au total sur 14 étapes, Julian Alaphilippe, a vu son nombre d’abonnés bondir de 286.000 à 522.000 entre le 6 et le 28 juillet, soit une progression de 82,3% ! En l’espace de trois semaines, il est passé de 266.000 followers à 448.000 sur Instagram, de 8.000 à 50.000 sur Twitter, et de 12.000 à 24.000 sur Facebook. Et sur ses cinq dernières publications Instagram, il a par ailleurs systématiquement franchit la barre des 120.000 like. L’ex-maillot jaune a ainsi détrôné Romain Bardet, (437.000 followers), dont le gain s’est limité à 7,1% de sa base d’abonnés malgré son titre de meilleur grimpeur.

L’autre héros malheureux de cette édition Thibaut Pinot, vainqueur de l’étape du Tourmalet et candidat au maillot jaune jusqu’à son abandon à 3 étapes du terme, a vu sa base d’abonnés passer de 231.000 à 357.000 followers en trois semaines (+53,9%). Ci-dessous, retrouvez l’intégralité des progressions des bases d’abonnés des 34 coureurs français engagés sur le Tour de France 2019. Ce total de fans représentait à la veille du Tour 1,7M pour atteindre ce 29 juillet 2,3M.

Source : NPA Conseil, sur données Facebook, Twitter et Instagram

SPORT INDEX a également analysé le rayonnement des publications du journal L’Equipe sur Instagram et sur Facebook durant la période du Tour de France (6-28 juillet). Sur chacun de ces deux réseaux, 5 des 10 publications les plus populaires sont en lien avec le Tour de France. Deux d’entre elles (concernant Alaphilippe) figurent par ailleurs aux premières places des post suscitant le plus de réactions avec plus de 51.000 like sur Instagram et 24.000 sur Facebook, et devancent respectivement des publications sur les transferts de Nabil Fékir et d’Antoine Griezmann. Sur Twitter l’effet Tour de France a été un peu plus mesurée : parmi les 10 publications du compte l’Equipe les plus interactives, seule la publication sur la victoire d’Alaphillipe lors du contre la montre de Pau a intégré ce top avec près de 4.000 réactions.

Source : NPA Conseil, sur données Facebook, Twitter et Instagram

Enfin, SPORT INDEX a également analysé les comptes Facebook, Twitter et Instagram des 22 équipes cyclistes engagées. Les équipes qui ont vu leur nombre d’abonnés le plus progresser sont les équipes Jumbo Visma (Pays-Bas ; +8,62%), Arkea-Samsic (France ; +8,04%) et Wanty Gobert (Belgique ; +7,49%). En haut du classement, la logique a été respectée puisque les trois équipes les plus suivies sur les réseaux sociaux (Ineos ; Movistar et Trek-Segafredo) ont toutes les trois terminé sur le podium du classement général par équipes.

Source : NPA Conseil, sur données Facebook, Twitter et Instagram

Catégories

Agenda