Tous les articles

6,6Mds€ franchi en 2019, quel bilan du marché des transferts du football européen depuis 2010 ?

Ce jeudi 5 septembre l’Observatoire du Football CIES a publié le rapport annuel de l’analyse du marché des transferts des cinq grands championnats européens (Bundesliga, LaLiga, Ligue 1, Premier League et Série A). Axé sur les investissements des clubs, leurs recettes ainsi que sur l’inflation des prix du joueurs, le CIES fait état du marché actuel, en comparaison avec ce qu’il représentait en 2010 : en 9 ans, les sommes dépensées par les clubs des 5 grands championnats ont augmenté de 329%.

Des investissements record

Ouvert cette année du 1er juin au 2 septembre, le mercato estival a battu le précédent record de dépenses des clubs européens datant de 2017 (5.279 Mds€), qui ont fait circuler cet été 5,787 Mds€ dans le marché des transferts. En comptant le mercato hivernal (1er – 31 janvier), cette somme atteint le montant record de 6,622 Mds€, soit 14% de plus qu’en 2018 (5,806 Mds€). Pour illustrer cette nouvelle année record, dès le mois de juin, trois transferts à plus de 100 millions € avaient été signé : Eden Hazard, qui a quitté Chelsea pour le Real Madrid pour environ 105M€ ; le français Antoine Griezmann, qui a rejoint le FC Barcelone pour 120M€, et qui a été remplacé à l’Atletico Madrid par le portugais Joao Félix, arrivant dans le club madrilène pour 126M€.

Dépenses de transfert des clubs des 5 grands championnats européens 2010-2019 (en Mds€)

Cette année, trois ligues européennes ont établi un record de dépenses en transferts de joueurs : la Bundesliga, LaLiga et la Série A. En 2019, les sommes dépensées les plus importantes, comme sur les neuf dernières années, l’ont été par les clubs de Premier League, qui ont investi 1,902 Mds€. La Ligue 1 accuse un retard s’agissant des sommes déboursées pour les flux de joueurs, et le seuil du milliard d’euros de dépense n’a été franchi qu’une seule fois, en 2017 (année d’arrivée de Neymar pour 222 M€ au PSG).

Dépenses de transferts par ligue (en M€)

Si l’on s’attarde sur les clubs, 9 d’entre eux ont dépensé en Europe entre 2010 et 2019 plus d’un milliard d’euro dans le marché des transferts. Parmi ces 9 clubs, 7 sont issus de la Premier League ou de LaLiga, preuve de leur domination financière du football européen. Le PSG intègre également les clubs les plus dépensiers, avec 1,392 Mds€ investit dans le marché des transferts depuis 2010. Sur cette même période, seule une équipe qui ne figure pas dans ce top a remporté la Ligue des Champions (le Bayern Munich, en 2013) : pour le reste, le trophée aux grandes oreilles est trusté depuis 2010 par l’une des équipes de ce classement.

Egalement, 7 des dix clubs les plus dépensiers en 2019 figurent dans le classement ci-dessous, avec en tête trois clubs espagnols : l’Atletico Madrid (329M€), le Real Madrid (324M€) et le F.C. Barcelone (256M€). Trois clubs n’intégrant pas ce top 10 ont par ailleurs été les plus actifs sur le marché des transferts cette année : Aston Villa (174M€), le Borussia Dortmund (173M€) et Tottenham (170M€).

Clubs les plus dépensiers en transferts depuis 2010 (en M€)

 

La balance commerciale des clubs sur le marché des transferts : qui sont les bons et mauvais élèves ?

Pour une meilleure compréhension du marché des transferts européens, il est important de se pencher sur le bilan net des opérations : au cours des dix dernières années, les cinq grands championnats ont enregistré un déficit net de 8,9 Mds€. A elle seule, la Premier League compte un solde négatif net de 6,5 Mds€. Malgré le solde déficitaire du PSG sur le marché des transferts au cours des dix dernières années (-901M€), la Ligue 1, depuis 2010, est le seul championnat où la balance des transferts enregistre un solde excédentaire avec 359M€.

Résultats net des opérations de transferts (en M€)

S’agissant des clubs évoluant dans les cinq grands championnats, l’AS Monaco est le seul club qui a bénéficié de plus de 1 milliard d’euros de frais de transfert au cours des dix dernières années (1.029 Mds€). Les quatre autres clubs qui ont enregistré les sommes de ventes les plus importantes sur la période 2010-2019 sont Chelsea (868 M€), la Juventus (787M€), le Benfica (780M€) et le Real Madrid (763M€).

Concernant la balance commerciale des 10 clubs les plus excédentaires sur la période 2010-2019, 4 clubs de Ligue 1 occupent ce classement, dont 3 des quatre premières places (Lille, Monaco et Lyon), à l’inverse et sans surprise, aucun club anglais n’intègre ce classement, ni même le top 20.  A contrario, 4 clubs de Premier League figurent parmi les 10 clubs présentant les balances commerciales les plus déficitaires.

Clubs européens ayant les plus importantes balances commerciales excédentaires/déficitaires (en M€)

 

Toutes les données proviennent du rapport annuel de l’Observatoire du Football CIES paru le jeudi 05 septembre 2019

Catégories

Agenda