Une Sport Index

SPORT INDEX présente son baromètre d’analyse d’attractivité des disciplines sportives

A 5 mois des Jeux Olympiques de Tokyo, SPORT INDEX, outil de sport market intelligence  a présenté ce mardi 25 février la 6ème édition de son Baromètre d’analyse d’attractivité des disciplines sportives.

Destinée aux médias, aux fédérations et aux sponsors, l’étude intègre 40 disciplines et établit un classement entre elles en fonction de leur attractivité.

Ses 23 critères, qui représentent plus de 30 000 données collectées chaque semestre, permettent de produire une notation, en fonction de 5 dimensions principales :

  • La pratique sportive : L’évolution du nombre de licenciés aux différentes disciplines étudiées, mais aussi leur répartition par sexe, âge et région.
  • Les performances des athlètes ou équipes de France dans plus de 500 tournois & championnats.
  • L’exposition : Dans les médias historiques (presse, télévision gratuite et payante), mais aussi sur les réseaux sociaux et sur le Web,
  • L’écosystème économique : référencement dans le e-commerce, nombre et puissance des sponsors, ou encore importance sur les sites et aux mises liées aux paris sportifs.
  • Les valeurs portées : Mesure de 5 valeurs positives (bien-être, fair-play, performance…) et 5 valeurs négatives (violence, dopage, corruption…) associés à la discipline, et engagement citoyen de cette dernière au travers des partenariats développés avec les collectivités territoriales, les associations caritatives, les ONG…

La présentation a aussi permis d’apporter quelques éclairages sur la préparation des Jeux de Tokyo.

S’agissant des sports collectifs (Basket Ball, Basket 3×3, Baseball, Football, Handball, Hockey sur gazon, Waterpolo, Rugby à 7, Volley Ball) :

  • Cinq équipes sont assurées à ce jour de participer à la compétition (Basket Ball féminin et masculin, Football masculin, Handball féminin et Volley Ball masculin)
  • Six disputeront des Tournois de qualification, en avril (Handball masculin et Waterpolo féminin), ou en juin (Basket 3×3 féminin et masculin, Rugby à 7 féminin et masculin)
  • Sept sont d’ores et déjà éliminées (Baseball masculin et féminin, Football féminin, Hockey sur gazon masculin et féminin, Waterpolo masculin et Volley Ball féminin).

Lors des Jeux de Rio, les neuf équipes engagées avaient rapporté deux médailles d’argent (Handball féminin et masculin).

Concernant Paris 2024, les performances des juniors, U20, U21 ou U23 permet d’identifier un certain nombre d’athlètes à suivre pendant la préparation de la compétition :

  • Athlétisme : les Championnats d’Europe Espoirs 2019 ont vu quatre sportifs tricolores obtenir une médaille d’or (dont l’un deux fois),
  • Lors des derniers championnats du monde de cyclisme sur piste, un Français et une Française sont montés sur la plus haute marche du podium,
  • L’équipe de France de canoë-kayak a rapporté une médaille d’or lors des Championnats du Monde Junior 2019 comme du Mondial U23 2019,
  • Les tennismen et tenniswomen français occupent actuellement les 1ère et 4e place du classement mondial junior masculin, et les 1ère et 8e place du classement féminin,
  • Et SPORT INDEX a encore mis en évidence trois espoirs en triathlon, trois en voile, un en badminton, un en escrime et en tir à l’arc…

S’agissant des sponsors des Jeux,

  • Quatre des quatorze partenaires internationaux actuels du CIO voient leurs contrats arriver à échéance après Tokyo (Atos, Dow, General Electric et Procter & Gamble), ouvrant aussi la perspective à l’arrivée de nouvelles marques en 2024.
  • Trois des quatre partenaires qui accompagneront l’Equipe de France à Tokyo sont d’ores et déjà engagés sur l’édition française (BPCE, EDF et FDJ).

Et finalement le classement SPORT INDEX à fin décembre 2019 :

N’hésitez pas à demander la présentation au format PDF à Juliette Giraud, jgiraud@npaconseil.com.

 

 

 

Catégories

Agenda