Tous les articles

La bataille des chaînes sportives payantes  

L’épidémie de Covid-19 qui touche la France et l’Europe a suspendu l’ensemble des principales compétitions sportives du vieux continent. Afin de combler leurs grilles de programmes, principalement axées sur la diffusion du sport en Live, les chaînes thématiques vont devoir les compléter avec une multiplication de talkshows, ou par des rediffusions d’événements sportifs. L’occasion pour SPORT INDEX de faire le point sur un marché très évolutif depuis 2016.

Les chaînes thématiques sportives, 4ème univers le plus regardé en payant

Apparues en 1984 avec la naissance de Canal+, première chaîne à péage de l’histoire de la télévision française, les chaînes thématiques payantes intègrent désormais pleinement le quotidien de millions de téléspectateurs. La part d’audience globale de ces chaînes représentait 12,9% de l’audience TV de l’univers Mediamat Thematik en 2019, derrière celle des chaînes historiques (57,4%) et des chaînes TNT en clair (29,7%)[1].

Parmi les 105 chaînes à péages étudiées, on compte 15 chaînes sportives, appartenant à 6 groupes audiovisuel :

  • Altice: RMC Sport 1, RMC sport 2, RMC Sport 3,  RMC Sport Access 1, RMC Sport Access 2,  RMC Sport News
  • Bein Sports: Bein Sports 1, Bein Sports 2, Bein Sports 3
  • Canal+: Canal+ Sport ; Infosport+;
  • Discovery: Eurosport 1 ; Eurosport 2
  • Mediawan: Automoto (ex-AB Moteurs)
  • France Galop/PMU: Equidia

Au S2 2019, ces 15 chaînes ont totalisé 1,6% de part d’audience sur l’ensemble Mediamat Thematik, soit 0,1 pt de plus qu’en 2018 (stables depuis le S2 2015). Elles représentent la quatrième plus forte audience derrière les chaînes divertissement (2,1% de PdA 4+), cinéma/séries (3,6%) et jeunesse (1,8%).

PdA (en %) 4+ par thématiques

 

Source : NPA Conseil sur données Médiamétrie

Bataille d’audiences sur fond d’acquisition de droits

Depuis 2016, les audiences des chaînes des quatre principaux groupes audiovisuels détenant des chaînes thématiques sportives ont également évolué. Si Canal+ et beIN étaient largement leader il y a 4 ans, l’arrivée de RMC Sport et la montée en puissance d’Eurosport, notamment par l’acquisition de la quasi-totalité des compétitions de tennis, ont redistribué les cartes.

En effet, les pertes consécutives de la Ligue des Champions (2015), de la Premier League (2016), et de certaines compétitions de tennis ont entraîné une baisse d’audience des chaînes sport du groupe Canal+, marquée néanmoins par une stabilisation au S2 2019, en partie grâce au retour de la Premier League et aux bonnes audiences de la Formule 1.

De son côté, beIN Sports a connu son pic de PDA fin 2017 (0,9%), période où les offres de promotion en vue du mondial 2018 avaient débuté. L’après mondial et la perte de la Ligue des Champions ont fait diminuer les audiences du groupe, au profit de RMC Sport. Cette dernière a connu une progression d’audience au S2 2019, qui lui a permis de revenir au niveau des deux premiers acteurs cités.

Enfin, Eurosport, qui mise essentiellement sur les épreuves de cyclisme, de ski, de football (Coupe de France) et surtout de Tennis, connaît une croissance d’audience par rapport à 2016 (+0,1pt) qui lui permet également de rattraper les deux leaders.

Part d’audience 4+  regroupée par principaux groupes audiovisuels français

Source : NPA Conseil sur données Médiamétrie

Le début des nouveaux cycles de droits des compétitions de football, en août 2020 pour la Ligue 1 avec l’arrivée de Médiapro, et en septembre 2021 pour le retour de la Ligue des Champions sur Canal+ et beIN, fera à nouveau évoluer la bataille des audiences entre les chaînes sportives.

En attendant cette nouvelle redistribution des droits TV des compétitions sportives, retrouvez ci-dessous le panorama actuel des compétitions détenues par chaque groupe.

Volume horaire : le Football largement plébiscité sur les chaînes payantes

A l’instar des chaînes en clair, le football est la discipline sportive qui rassemble le plus de téléspectateurs sur les chaînes payantes. Afin d’attirer le plus grand nombre d’abonnés et de rentabiliser les investissements effectués sur les compétitions de football, qui sont, et de loin, les plus chers du marché des droits sportifs, les groupes audiovisuels sportifs n’hésitent pas, que ce soit en live ou en rediffusion, à placer le football en première ligne sur leurs grilles de programmes. Lors du S2 2019, le foot représentait sur l’ensemble des canaux étudiés 40% de la diffusion d’événements sportifs, loin devant le Basket-ball (16%) et les Sports Automobiles (12%).

Répartition du volume horaire des disciplines sur l’ensemble des chaînes payantes à thématiques sportive

Source : SPORT INDEX sur données Plurimédias

 

Dans le détail par groupe au S2 2019 :

·         Sur les 13 887 heures de diffusion d’événements en Live par beIN Sports, le football a occupé quasiment la moitié du volume horaire des chaînes du groupe, avec 6 805 heures de diffusion en Live

·         Constat  renforcé sur RMC Sport : les canaux du groupe Altice ont diffusé au total 7 270 heures de sport en live, dont 4 209 heures consacrées au football

·         Sur Canal+ Sport, qui a retransmis sur cette période 5 025 heures de sports en live, le football est le troisième sport le plus diffusé en live avec 793 heures, derrière les sports motocyclistes (1851 heures) et le Golf (1 003 heures).

[1] https://insight.npaconseil.com/2020/03/11/audiences-mediamatthematik-septembre-2019-a-fevrier-2020/

Catégories

Agenda