Tous les articles

Le sport dans le monde d’après : le grand public se désintéresse-t-il de la Ligue 1 ?

Nouvelle saison, nouveaux diffuseurs, nouveau calendrier, nouvelles attentes. Pour sa rentrée, la Ligue 1 Uber Eats a pourtant du mal à déchaîner les passions. Si pour le moment, TELEFOOT, et, dans une moindre mesure, Free, n’ont pas communiqué leurs chiffres d’abonnements, les récentes études sur l’attractivité du championnat et la baisse d’audience sur Canal+ traduisent le déroulement d’un début de saison pas comme les autres.

Sondage Odoxa/RTL : une reprise sous le signe de la tristesse

Ce samedi 3 octobre, RTL a publié les résultats d’un sondage Odoxa[1] portant sur la saison 2020-2021 de la Ligue 1 Uber Eats, un peu plus d’un mois après la reprise de la compétition.

Parmi les résultats de cette étude, un français sur deux considère la saison « triste à cause des huis clos ». Le pourcentage atteint 76% chez les amateurs de football. Dans ce cadre, 68% des français estiment que la saison actuelle est « inintéressante » (soit une hausse de 22 points par rapport à l’an dernier). Le constat est le même pour les amateurs de football : seulement 49% d’entre eux sont intéressés par la reprise de la Ligue 1, contre 57% l’an dernier. Un espoir est cependant à placer sur l’indécision du résultat final du championnat. Si l’an dernier, 39% des amateurs de football pensaient la Ligue sans suspense, cette saison, 56% la considèrent comme indécise.

Ce sondage n’est pas sans rappeler les inquiétudes affichées par les professionnels du sport business, interrogés dans le cadre de l’étude SPORT INDEX, « Le Sport du Monde d’Après[2] ». Parmi les sujets abordés à la fin du printemps, 55% d’entre eux n’imaginaient pas une reprise de la compétition devant du public avant la fin du troisième trimestre 2020. Le contexte actuel peut faire penser que ce (quasi) huis clos s’étendra même jusqu’à la fin de la saison.

Le foot confirme son statut de driver d’audience…

Dans l’étude SPORT INDEX, toujours, 47% des professionnels interrogées estimaient que le huis-clos entrainerait la diminution des audiences TV des événements sportifs. Mais si Canal+ réalise moins d’audience cette saison avec la diffusion de la Ligue 1, la redistribution des affiches intervenues dans le cadre du cycle de droits 2020/2024 amène à un jugement plus mesuré.

Sur l’ensemble de la saison dernière, les matchs de Ligue 1 diffusés par Canal+ (trois rencontres par journée) ont rassemblé en moyenne 930 000 téléspectateurs, pour 5,1% de PdA4+. Depuis le début de la saison, la diffusion des 6 premières journées sur la chaîne cryptée (11 matchs diffusés) en a attiré 548 000 (-41%), pour une part d’audience de 3,1% de PdA.  Et une seule rencontre a dépassé la barre des 750 000 téléspectateurs (Lens-PSG, avec 986 000 tlsp), alors que 21 matchs avaient dépassé le million de téléspectateurs la saison dernière.

Les nouvelles cases de la Ligue 1 sur Canal+ progressent…

Mais ces chiffres doivent être mis en regard des nouveaux horaires auxquels la Ligue 1 est diffusées sur Canal+. Depuis la reprise du championnat, Canal+ ne dispose plus de 3 mais de 2 matchs par journée :

  • le samedi à 21h et le dimanche à 17h,
  • au lieu du vendredi 21h (diffusé l’an dernier sur Canal+ Sport), le samedi à 17 h et le dimanche à 21 h.

Cette année, les cases du samedi 21h et du dimanche 17h sur Canal+ sont l’une et l’autre en forte progression par rapport à leurs scores de la saison précédente :

  • les matchs du Samedi 21h réunissent en moyenne 498 000 téléspectateurs, soit plus du triple que le film diffusé au même horaire l’an dernier (+223%).
  • la rencontre du Dimanche 17h rassemble 400 000 téléspectateurs, contre une moyenne de 318 000 téléspectateurs à la même heure l’an dernier (+25%).

…et les anciennes ont du mal à rebondir

Dans le même temps, les anciennes cases attitrées à la Ligue 1 ont du mal à attirer.

Le samedi à 17h, Canal+ rassemblait en moyenne 565 000 téléspectateurs (6,1% de PdA 4+) avec la deuxième plus grosse affiche de la journée. Depuis le week-end du 17 août, reprise de la Ligue 1, la tranche du Samedi 17h-19h, lors de laquelle est programmée, alternativement, un match de du Top 14 ou de Premier League (encadrée par l’émission Canal Sports Club) n’en attire que 127 000, pour 1,2 de PdA 4+.

L’écart – une audience divisée par quatre – est le même pour la soirée du Dimanche, rendez-vous historique de la chaîne pour la meilleure affiche de la journée.

L’audience dépassait l’an dernier à la même époque les 1,1M de téléspectateurs. Les matches du Top 14, de la Ligue des Champions Féminines, de la D1 Arkema ou encore le documentaire sur Diego Maradona diffusés au même horaire ces dernières semaines n’en ont réuni que 386 000 en moyenne.

Nombre de téléspectateurs sur Canal+ aux anciennes et nouvelles cases de Ligue 1

Source : NPA Conseil sur données Médiamétrie ; Audience à date ;

Les audiences du Canal Football Club sont elles aussi en difficulté, du fait notamment que le magazine ne dispose plus des droits des résumés des matchs non-diffusés sur Canal+. Sur l’ensemble de la saison dernière, le CFC rassemblait 1,12M de téléspectateurs pour 5,1% de PdA, en moyenne, l’an dernier. Cette année, avec une durée pourtant réduite, l’émission phare du football français ne rassemble plus que 618 000 téléspectateurs en moyenne.

A titre comparatif, le magazine Téléfoot, diffusé sur TF1 le dimanche matin, a lui aussi vu son nombre de téléspectateurs diminuer, mais dans des proportions sensiblement plus limitées. Sur les 7 premiers magazines diffusés depuis le début de la saison, 125 000 téléspectateurs de moins en moyenne sont à dénombrer pour l’émission (890 000 sur les 7 premières diffusions en 2019, 765 000 en 2020).

[1] L’enquête a été les mercredi 31 septembre et jeudi 1er octobre 2020, auprès d’un échantillon de 1.005 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 358 amateurs de football.

[2] Etude réalisée du 1er au 11 juin auprès de 472 professionnels du sport, des médias, de la communication et du sponsoring

Sport Index

Catégories

Agenda