Une Sport Index

ETUDE SPORT INDEX : Le foot français peut-il s’effondrer ?

ette fois un masque ne suffira pas, fût-il destiné à se prémunir de la Covid 19 : pour la seule saison 2020/2021, les effets directement induits par la crise sanitaire (baisse de la fréquentation, impact sur le merchandising et retombées sur le sponsoring) sur le financement de la Ligue 1 devraient dépasser les 500 M€. Et la seule certitude que l’on peut retirer par ailleurs du pot-au-noir dans lequel la sphère des droits TV est plongée, est que le montant effectivement touché ne dépassera jamais… ce que de nombreux clubs ont déjà dépensé.

Dans la double tempête qui souffle, ce sont les fondations mêmes du football professionnel français qui peuvent être emportées. La demande de renégociation des droits de la Ligue 1 formulée par Mediapro, combinée à la crise sanitaire et la crise économique, apparaît comme le moment idéal pour rebattre les cartes et revoir de fond en comble le modèle économique du football français.

SPORT INDEXSport Business Club et Sportune ont uni leurs efforts pour un état des lieux sans concession, mais aussi pour amorcer des pistes de solutions.

Plan de l’étude :

  • Le salut passe par la maîtrise des salaires et l’harmonisation européenne des règles du mercato
  • La fermeture des stades pourrait à elle seule doubler la perte des clubs de Ligue 1
  • Merchandising : un risque proche de 290 M€
  • Saison 2020-2021 : quels mouvements de sponsors pour les clubs de Ligue 1 Uber Eats ?
  • Le sponsoring, victime collatérale de la restriction du huis clos
  • A la bourse des transferts, le marché dévisse. Pas les salaires
  • Conférence de presse de Médiapro : 600.000 abonnés et une procédure de conciliation au moins jusqu’en décembre
  • L’actionnariat de MEDIAPRO
  • TELEFOOT : un produit à repenser pour espérer un rebond en OTT
  • En télévision, le football reste un programme phare
  • Effectifs licenciés : le football à son plus haut historique

Sport Index

Catégories

Agenda