Tous les articles

En 2020 ; le volume horaire du sport diffusé en clair en baisse de 30 % par rapport à 2019

Entre mars et juin 2020, l’ensemble des compétitions françaises et internationales a connu une interruption inédite. Si des événements ont été reportés au second semestre, d’autres, annulés ou reprogrammés en 2021, ont conduit à une forte diminution du volume horaire consacré au sport à la télévision en clair : -30% comparé à 2019.

1 360 heures de sport en moins à la télévision en clair en 2020

Euro de foot, Jeux Olympiques, Wimbledon, Championnats d’Europe de Basket et Handball, et tant d’autres… : autant d’événements annulés qui ont conduit, inéluctablement, à une diminution du volume horaire des compétitions sportives à la télévision.  Qu’on se place du côté des disciplines ou bien des chaînes, l’ensemble de la diffusion du sport à la télévision en clair a diminué, et il n’existe aucune exception. De 4 200 heures de retransmissions d’événements sportifs en clair en 2018 et 2019, ce chiffre a chuté à 2 830 heures cette année.

Parmi les disciplines les plus pénalisées par l’arrêt des compétitions, qui ont connu une diminution de plus de 140 heures chacune par rapport à 2019 : le Cyclisme (en baisse de 293  heures), le Football (- 196 h), les Sports d’Hiver (- 193h) et les Sports de Combats (- 141 h). Ces deux dernières, diffusées respectivement 25 heures et 63 heures cette année, sont celles qui ont eu les plus fortes baisses relatives comparées à leur volume horaire l’an dernier : respectivement de -85 % et -75 %. Et si l’ensemble des disciplines connaît une baisse moyenne de 30 %, le Tennis (-19%) et les Sports Mécaniques (-5%) ont connu une baisse moins soutenue, leur permettant d’avoir cette année une place plus importante dans le paysage audiovisuel sportif. En effet, ces deux disciplines, qui, sur l’ensemble des diffusions sportives l’an dernier, occupaient respectivement, 3 % et 7 % du volume horaire total, ont vu leurs parts de marché augmenter de 1 point pour le Tennis, et de 3 points pour le sport automobile.

 

Au global, la domination du Cyclisme, du Football et des « Autres Sports » (représentés essentiellement par la Pétanque), n’a que très peu évolué par rapport à l’an dernier. Les « Autres Sports » comptent pour 32% (-4 points) du volume horaire global, le Cyclisme pour 20% (-1 point) et le football pour 16% (=).

Répartition du volume horaire en clair en 2020 par sport (en %)

Du côté des diffuseurs, là aussi, aucun n’échappe à la baisse globale et tous, mécaniquement, ont retransmis moins de programmes sportifs cette année. Cependant, certains ont plus souffert que d’autres.

C’est le cas notamment du Groupe TF1 ; Diffuseur l’an dernier de deux grands événements sportifs (Coupe du Monde de Football féminin et Coupe du Monde Rugby), l’année 2019 avait été exceptionnelle au niveau sportif pour le groupe. Orphelines de l’Euro de football, de la Coupe Davis, et des Grands Prix de Formule 1, les chaînes du groupe ont été privées de la plupart des compétitions qu’elles diffusaient. Au total, le volume horaire sur ces canaux a diminué de 83 % en une année, pour passer de 200 heures en 2019, à 34 heures cette année. Pour les autres groupes, le constat est similaire : -27 % pour France Télévisions ; -36 % pour M6 Group ; -24 % pour le groupe Altice ; et 32 % pour La chaîne L’Equipe, qui est passée de 2 900 heures de diffusions en 2019, à 1 952 cette année.

Répartition du volume horaire en clair de retransmissions sportives par groupe audiovisuel (en heures)

Source : NPA Conseil sur données Médiamétrie

Hors La chaîne l’Equipe, 2020 est la plus faible année en termes de volume horaire sportif depuis plus de 10 ans. En effet, les principaux groupes audiovisuels ont diffusé au global 537 heures de retransmissions sportives, soit moitié moins que lors d’une année « normale ».

Volume horaire sportif en clair toutes chaînes confondues (hors La Chaîne l’Equipe – en h)

Source : NPA conseil sur données Médiamétrie

Sport Index

Catégories

Agenda